• Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Mardi 16 mars : une manche de rêve !

GP1_0637


Une manche de rêve

Cette quatrième journée de compétition, consacrée uniquement au ski alpin, n’a pas souri aux skieurs français. L’épreuve programmée, le Slalom Géant (déficients visuels et assis), n’a pas permis à l’équipe de France de débloquer son compteur de médailles. La satisfaction de la journée est venue avec Cyril Moré, qui a réalisé un parcours parfait lors de la seconde manche, pour arracher une quatrième place dans la catégorie « assis ».

Dans les tribunes de Whistler Creekside, les drapeaux des nations cohabitaient avec les parapluies… Une fois de plus, la pluie est venue jouer les troubles fêtes dès le début de matinée. Rendant la piste glissante, elle a contraint les skieurs à beaucoup de prudence pour éviter la chute. Dans l’après-midi et pour les finales du Slalom Géant, le brouillard et un vent violent ont fait leur apparition autour de la cabine de départ et retardé plusieurs courses.

DES MANCHES EN OR
A l’issue de la première manche, pas de certitude mais plusieurs raisons d’espérer pour l’équipe de France… Premiers en piste, les déficients visuels ont tenu leur rang. Nicolas Berejny et son guide Sophie Troc, champions paralympiques en titre, prennent idéalement la 3è place à seulement 50 centièmes du premier, le slovaque Jakub Krako. Une place idéale puisqu’elle lui permet de rester « dans le coup » pour une médaille et de laisser au vestiaire une pression supplémentaire, celle de partir en tête pour la seconde manche où son expérience devra parler. Anthony Chalençon associé à Céline Dole, accrochent malheureusement la 18e porte. Krako Jacub, le slovaque termine 1er devant l’espagnol Jon Santacana Maiztegui à 40 centièmes. On retiendra la performance de l’école slovaque qui classe 5 de ses skieurs dans les 10 premiers à l’issue de la première manche !

Chez les assis, les deux bonnes performances de Cyril Moré et Yohann Taberlet respectivement 7e et 8e, à moins de 2’’ du troisième, le bolide japonais Takeshi Suzuki, montrent que les français sont au rendez-vous. De quoi rester en embuscade pour une éventuelle médaille de bronze, toutes les issues étant possible dans le scénario de cette épreuve aux conditions de courses tellement variables. En revanche, pour Jean-Yves Le Meur et Nicolas Loussalez, la déception est réelle. Le premier chute et termine 33e, relégué à plus de 26’’ du premier. Il explique à chaud, « J’ai mal négocié ma descente. Je fais une bonne première partie de course avec des temps intermédiaires satisfaisants. J’aurais du assurer vers la fin ». Le second après avoir manqué une porte, encouragera ses coéquipiers depuis les écrans de télévision dans la seconde manche. Le duel pour la médaille d’or s’annonce entre le suisse Christoph Kunz et le champion paralympique en titre, l’allemand Martin Braxenthaler, tous deux à plus de 3’’ du troisième !

CYRIL MORÉ, LA MANCHE DE RÊVE
Dans la seconde manche Nicolas Berejny chute à quelques portes de l’arrivée alors que le temps intermédiaire lui promettait une médaille. Une faute de carres du français qui ne pardonne pas sur une piste aussi exigeante. Anthony Chalençon avec Céline Dole pour leurs premiers Jeux ne termineront pas la course. Jakub Krako, le crack slovaque, remporte sa deuxième médaille d’or des Jeux après celle du slalom. Derrière lui, l’espagnol Jon Santacana Maiztegui et l’italien Gianmaria Dal Maistro complètent le podium.

Du côté des assis, belle surprise pour Cyril Moré qui termine 4e à l’issue de la seconde manche. Auteur d’une magnifique descente, à l’aise dans chaque virage, il a fait preuve d’un engagement total pour réaliser le 3è meilleur temps de la deuxième manche. « Il a fait sa meilleure course de l’année dans des conditions difficiles. Il a su élever son niveau de pratique, chose essentielle dans une compétition comme les Jeux » dit Pierre Bott, l’entraineur de l’équipe de France de ski alpin. Yohann Taberlet se classe 9e et Jean-Yves Le Meur, loin de son niveau réel, termine 23e. L’allemand Martin Braxenthaler, déjà médaillé d’or à Turin, remporte l’épreuve devant le suisse Christoph Kunz. Le japonais Takeshi Suzuki, très ému à l’issue de l’épreuve, remporte le bronze.

 

Horaires & Météo

Paris :
Vancouver :

Partenaires

anim_partenaires

Paralympiques & TV

logo_france_televisions_2008 

FRANCE 3 : résumés quotidiens avant le 12/13
FRANCE 4 : magazine des Jeux à 12h45
FranceTV sur internet : compétitions en direct et rediffusions Cliquez ici

Suivez les Paralympiques également sur :
EUROSPORT
TV8 MONT-BLANC
www.paralympicsport.tv

Rejoignez le Club des Supporters !

Vous êtes ici : ACCUEIL Mardi 16 mars : une manche de rêve !