• Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Pierre BOTT,
entraîneur de l’Équipe de France de ski alpin

bott1Quel parcours vous a mené jusqu’à la tête de l’équipe de France ?
Ancien compétiteur de haut niveau valide, puis entraîneur valide, j’ai intégré l’Ecole Nationale de Ski et d’Alpinisme à Chamonix 1985. Formateur, puis en charge des relations internationales, responsable de 1999 à 2008 de la formation des entraîneurs ski alpin. Après un brevet d’Etat 2°, je suis responsable des formations et de la codification de l’enseignement du ski alpin vers les personnes en situation de handicap depuis 1996. Depuis la saison 2007/2008,  je participe à l’encadrement technique des groupes fédéraux ski alpin handisport et  depuis janvier 2009, je suis en charge des équipes de France.


Dans quel état d’esprit êtes-vous à quelques jours du début des Jeux ?

La pression est forte pour tout le staff et les athlètes, nous nous préparons depuis longtemps, alors je suis content d’y arriver !


Quels sont les atouts de l’Equipe de France ?
Le mental, l’équipe est soudée, optimiste, combattante et prête à en découdre après 50 jours de stages et des premiers résultats prometteurs cette saison ! La sélection allie talent, expérience, ouverture et jeunesse ! Et ses faiblesses ? La concurrence !


Dans ce nouveau groupe, quelles sont nos meilleures chances de médailles ?
Tout d’abord, ceux qui ont obtenus des podiums en Coupe du Monde cette saison : Marie Bochet, Solène Jambaqué, Lionel Brun, Vincent Gauthier-Manuel et Jean-Yves Le Meur. Les jeunes qui montent ensuite, comme Marie Bochet  qui a déjà gagné la Coupe du Monde Slalom cette saison, Nicolas Loussalez également qui a fini sur la 4ème marche en Coupe du Monde en Vitesse.

Il faudra compter sur les « anciens », comme Romain Riboud et Yohann Taberlet, qui ont manqué de peu le podium en Coupe du Monde. Certains athlètes reviennent de blessures, nous connaissons mal leur niveau actuel, mais ils sont capables de tout, comme Nicolas Berejny, guidé par Sophie Troc, ou Cédric Amafroi-Broisat. Les autres athlètes ont été sélectionnés sur leur potentiel. Sochi 2014 c’est déjà demain, ça se prépare,  ils peuvent aussi nous réserver de bonnes surprises sur la piste de Whistler !

Quelles différences existent entre l’Équipe de France 2010 et celle de Turin ?
L’exigence et la rigueur du haut niveau handisport qui ne cessent de monter et de se professionnaliser ces dernières années.


Que pensez-vous de la piste de Whistler ?

Le site de compétition est très technique. Nous y avons participé aux finales de la Coupe du Monde 2008/2009, avec la plus part des athlètes sélectionnés. La difficulté principale c’est la météo !


Quelles sont les nations les plus performantes actuellement ?

La France en fait partie ! A ce jour, avant la finale de Coupe du Monde à Aspen au Colorado (USA) du 27 février au 5 mars, la France comptabilise 20 podiums en Coupe du Monde avec 5 athlètes, contre 11 la saison dernière.  La France a terminé 7ème de la Coupe du Monde 2009, actuellement nous sommes 3es !  Les pays à surveiller sont certainement le Canada qui sera  « à la maison », ensuite l’Autriche, l’Allemagne et la Slovaquie, avec de belles individualités dans certaines catégories. Et enfin, du coin de l’œil, peut-être l’Australie et les USA, un peu en retrait…


Votre objectif à Vancouver ?

Avoir 5 ou 6 athlètes médaillés, plutôt qu’une poignée cumulant les médailles. Et surtout que les athlètes rentrent au pays sans regret ! •

Horaires & Météo

Paris :
Vancouver :

Partenaires

anim_partenaires

Paralympiques & TV

logo_france_televisions_2008 

FRANCE 3 : résumés quotidiens avant le 12/13
FRANCE 4 : magazine des Jeux à 12h45
FranceTV sur internet : compétitions en direct et rediffusions Cliquez ici

Suivez les Paralympiques également sur :
EUROSPORT
TV8 MONT-BLANC
www.paralympicsport.tv

Rejoignez le Club des Supporters !

Vous êtes ici : DÉLÉGATION FRANÇAISE Interviews Entraineur équipe ski alpin