• Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Stéphane PASSERON,
entraîneur de l’Équipe de France de ski nordique


passeronQuel parcours vous a mené jusqu’à la tête de l’équipe de France paralympique ?

J’étais en Equipe de France nationale valide jusqu’en 2006 et le précédent entraineur m’a contacté alors que je venais de mettre fin à ma carrière, pour savoir si j’étais intéressé pour m’occuper de l’équipe de France handisport. Je connaissais déjà certains athlètes et le handicap n’était vraiment pas un souci pour moi, j’ai voulu relever ce nouveau challenge.

À quelques jours du début des Jeux, dans quel état d’esprit êtes-vous et quel est celui du groupe ?
Je pense que nous avons fait ce qu’il faut, je n’ai aucun doute sur l’envie des coureurs de se battre, je suis confiant. L’état d’esprit du groupe est bon après une belle semaine à Bessans fin janvier et des bons résultats en Coupe du Monde. C’est un bon groupe, l’ambiance positive en témoigne, tous abordent la compétition sereinement.

Quels sont les atouts et les faiblesses de l’équipe ?
Le biathlon est notre force, il y a eu un gros travail sur le tir pendant toute la préparation. Mais l’équipe est jeune, elle n’a pas beaucoup d’expérience. Seuls Nathalie Morin et Alain Marguerretaz ont disputé les Jeux de Turin en 2006. L’effectif a été renouvelé à 90% depuis 2006, mais elle a la « niaque » des jeunes équipes.

Quelles sont nos meilleures chances ?
Yannick Bourseaux, après son doublé à Bessans et une préparation exemplaire, est très attendu. Thomas Clarion et Romain Rosique sont des jeunes qui montent, ils peuvent vraiment faire une médaille, mais leur manque d’expérience peut aussi leur jouer des tours. Alain Marguerretaz est une bonne surprise possible, il peut nous refaire une belle médaille comme il a déjà su le faire.


Comment s’est déroulée la préparation ?

Comme prévu, même si le début de saison fut difficile, nous avions prévu d’être en forme à Bessans et ce fut le cas. Il y a eu un gros coup de fatigue en Allemagne juste après la Coupe du Monde. Georges Bettega notamment, qui n’était pas à son meilleur niveau. Les athlètes arriveront en pleine forme à Vancouver après quelques semaines de récupération.

Que pensez-vous du site de compétition ?
Nous connaissons la piste, c’est un très beau site, les tracés sont très larges, c’est très bien pour les malvoyants et les non-voyants. Les fondeurs debout courent sur la même piste que les valides, c’est un joli parcours. Les pistes sont dures mais ce n’est pas un souci pour nous.


De quelles nations faut-il se méfier ?
Il y a deux grosses nations en ski nordique handisport : la Russie et l’Ukraine. D’autres nations, comme le Japon et l’Italie qui n’ont pas un collectif fort, comptent sur quelques individualités puissantes. Certains pays sont devenus des professionnels alors que nous restons des amateurs, les fondeurs français ont tous une activité professionnelle et s’entrainent sur leur temps personnel, à l’image de Georges Bettega qui s’entraine à 5h du matin avant d’aller opérer les gens. Seul Yannick chez nous est détaché. En Russie comme en Ukraine, les athlètes sont payés pour faire du ski de fond et pour s’entrainer et c’est le cas de certains sportif japonais ou italiens.

Votre souhait pour Vancouver ?
Que l’on revienne avec la sensation du devoir accompli, s’il y a de nombreuses médailles ce serait magnifique. Mais le résultat sera ce qu’il sera, je souhaite juste qu’ils donnent et que nous donnions le meilleur de ce que nous avons au fond de nous… mais je sais que c’est ce qu’ils feront. Mon objectif personnel sera d’être bon dans mon travail, d’apporter le maximum aux athlètes et de trouver les mots justes dans les moments importants.

Horaires & Météo

Paris :
Vancouver :

Partenaires

anim_partenaires

Paralympiques & TV

logo_france_televisions_2008 

FRANCE 3 : résumés quotidiens avant le 12/13
FRANCE 4 : magazine des Jeux à 12h45
FranceTV sur internet : compétitions en direct et rediffusions Cliquez ici

Suivez les Paralympiques également sur :
EUROSPORT
TV8 MONT-BLANC
www.paralympicsport.tv

Rejoignez le Club des Supporters !

Vous êtes ici : DÉLÉGATION FRANÇAISE Interviews Entraîneur équipe ski nordique